Nathalie Stutzmann : « Je ne fouille pas les manuscrits, je fouille les âmes »

Forum Opéra | Bernard Schreuders

Ce n’est pas tous les jours qu’un chanteur se lance dans la direction d’orchestre. Nathalie Stutzmann ne se contente pas de prendre de temps à autre la tête d’une grande formation symphonique, elle vient de créer son propre ensemble de musique de chambre, Orfeo 55. N’allez pas trop vite en conclure qu’elle se prépare à tourner la page du chant. C’est à la fois le contralto et la chef que l’Arsenal de Metz puis la salle Gaveau accueillent en ce mois de février dans un programme Haendel et Vivaldi, avant le concert de gala donné salle Pleyel pour les 30 ans des Arts Florissants (Giulio Cesare). D’une rencontre avec cette musicienne ardente et libre, on sort revigoré, ressourcé, rassuré aussi : tant qu’il y aura des musiciens de cette trempe, le classique résistera au rouleau compresseur du formatage et au diktat des seules lois du marché.

Lire l’interview sur Forum Opéra

Posted in Interviews

Nathalie Stutzmann, contralto

Resmusica.com | Maxime Kaprielian

Rare «véritable» contralto à faire une grande carrière, musicienne accomplie (elle est pianiste et bassoniste de formation avant de se consacrer au chant) dotée d’un répertoire vaste (de la musique baroque à nos jours), Nathalie Stutzmann a bien voulu se plier au jeu de l’entretien avec ResMusica. Portrait d’une grande artiste trop discrète en France.

Lire l’interview sur resmusica.com

Posted in Interviews

Entretien avec Nathalie Stutzmann

Forum Opéra | Bernard Schreuders

Ce n’est pas tous les jours que paraît une version réellement intéressante du sublime Winterreise de Schubert. Une de ces versions qui émergent d’un catalogue pléthorique en renouvelant notre approche du cycle et à laquelle nous savons que nous allons revenir, parce qu’une seule écoute ne peut en épuiser la richesse, parce qu’elle touche à l’essentiel. Il faudra désormais compter avec l’interprétation très personnelle et tout en profondeur de Nathalie Stutzmann. On connaissait les qualités rares de la contralto française, attachée au répertoire du lied, on s’attendait peut-être moins à ce qu’elle déploie son intelligence du texte, son sens aigu des climats chez Vivaldi, dans un crépusculaire Salve Regina (Hypérion), mais aussi dans le huis clos, drôle et cruel à la fois, de La Verità in cimento, où la musicienne raffinée se révèle aussi une actrice épatante…

Lire l’interview sur Forum Opéra

Posted in Interviews

Nathalie Stutzmann : un violoncelle dans le gosier

Altamusica.com | Michèle Larivière

À 6 ans, Nathalie Stutzmann a déjà une voix de baryton et affirme qu’elle sera chanteuse. Mais la contralto française aborde seulement maintenant les rôles mythiques pour voix alto tout en poursuivant une carrière éclectique. Après un cinquième volume de lieder chez RCA, elle chantera les Kindertotenlieder de Mahler sous la direction de Yuri Temirkanov, les 29 et 30 juin prochains au Festival de Saint Denis.

Lire l’interview sur altamusica.com

Posted in Interviews
Menu