Mahler 2 à Washington

Nathalie Stutzmann in Washington, with Kennedy Center in the background.

Nathalie Stutzmann à Washington, avec le Kennedy Center en arrière-plan.

Les 1 et 3 juin, Nathalie Stutzmann sera la soliste contralto avec le National Symphony Orchestra au Kennedy Center, dans la Symphonie n°2 de Mahler. Le Directeur Musical Christoph Eschenbach dirigera les concerts qui incluent également la soprano sud-africaine Golda Schultz et le Washington Chorus. La saison dernière, la performance de Nathalie dans Mahler au Kennedy Center avait été qualifiée par le Washington Post de « vrai plaisir » et « délicieux caramel ».

Nathalie se rendra à Washington à nouveau au début de la saison prochaine, cette fois-ci faisant son retour très attendu en tant que chef d’orchestre à la tête du NSO après ses débuts acclamés par la critique en 2015.

Lalo, Mozart et Ravel avec l’Orchestre Philharmonique Royal de Stockholm

© K.Miura

© K.Miura

A suivre, Nathalie Stutzmann visite la Suède pour diriger l’Orchestre Philharmonique Royal de Stockholm au konserthuset de Stockholm le 24 mai. Nathalie – qui a fait ses débuts avec l’orchestre en 2014 – retourne avec un programme qui s’ouvrira avec l’Ouverture du Roi d’Ys de Lalo, suivi de la Sinfonia Concertante de Mozart avec le violoniste Johannes Lörstad et l’altiste Louisa Tatlow. Elle terminera la soirée avec Le Menuet antique, Une barque sur l’océan et La valse de Ravel.

Le concert fera l’objet d’une retransmission radio future par la Swedish Broadcasting Corporation, ainsi que la plate-forme numérique de l’orchestre pour les pièces de Ravel.

Nouvel album : Händel Heroes from the Shadows

STUTZMANN - Haendel Heroes from the shadows

Avec ce nouvel album Heroes from the Shadows, Nathalie Stutzmann réalise son premier projet avec orchestre pour Erato. Elle assure à la fois la partie vocale et la direction d’Orfeo 55, exercice complexe dans lequel elle fait preuve d’une maîtrise rare des deux arts, l’un ne faisant jamais d’ombre à l’autre.

Heroes from the Shadows met en lumière les personnages les plus injustement laissés de côté, ces “héros de l’ombre” – d’Arsamene à Zenobia. On découvre ainsi sur ce disque des perles cachées des opéras de Händel : Cornelia dans Giulio Cesare (‘Son nata’ en duo avec le contre-ténor Philippe Jaroussky), le majestueux ‘Pena tiranna’ tiré de Amadigi di Gaula, ou encore le sublime et intime ‘Senti, bell’idol mio’ chanté par Claudio dans Silla. Nathalie Stutzmann abandonne parfois son rôle vocal pour diriger son ensemble Orfeo 55 dans des musiques instrumentales pleines de charme : des sinfonias tirées de Poro, Partenope, Scipione et Serse.

Un programme à voir et entendre en concert le 14 novembre au Théâtre des Champs-Elysées.

Date de parution internationale : 6 octobre 2014
Date de parution française : 3 novembre 2014
Plus d’informations sur www.warnerclassics.com

Menu