Biographie

“Nathalie est un authentique chef d’orchestre. Tant d’amour, d’intensité et une technique impeccable.
Elle nous est indispensable”
Sir Simon Rattle, décembre 2012

Nathalie Stutzmann compte parmi les personnalités musicales les plus marquantes de notre époque : l’une des rares authentiques voix de contralto mais également l’une des grandes révélations de ces dernières années en tant que chef d’orchestre. Son approche à la fois libre et rigoureuse et l’intensité émotionnelle de ses interprétations lui valent l’appréciation du public et des orchestres qu’elle dirige.

Elle a pour mentors les grands chefs Seiji Ozawa et Sir Simon Rattle qui dit d’elle : « Nathalie est un authentique chef d’orchestre. Tant d’amour, d’intensité et une technique impeccable. Elle nous est indispensable ». En tant que soliste, elle travaille régulièrement avec les plus grands chefs et se produit avec des orchestres prestigieux comme le Philharmonique de Berlin, le Philharmonique de Vienne, l’Orchestre de Paris et le London Symphony Orchestra.

À partir de septembre 2016 et pour trois ans, elle est artiste associée du São Paulo State Symphony Orchestra, dans le cadre d’une collaboration centrée sur la direction d’orchestre. Elle collabore également comme artiste associée avec l’Opéra National de Bordeaux pour la saison 2016/2017, et vient d’être nommée Chef Principal Invité de l’Orchestre symphonique de la radio-télévision irlandaise basé à Dublin à partir de septembre 2017.

Prochainement, elle retrouvera les orchestres royaux de Stockholm et de Liverpool, le RTÉ National Symphony Orchestra of Ireland, le National Symphony Orchestra de Washington ainsi que l’Orchestre de chambre suédois, et fera ses débuts avec les orchestres philharmoniques de Londres, de Rotterdam et d’Oslo, l’Orchestre de Philadelphie, l’Orchestre National d’Espagne, les orchestres symphoniques de Stavanger et de Kristiansand, et l’Orchestre National de Bordeaux Aquitaine. En 2017, elle retrouvera l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo pour diriger Tannhäuser de Wagner.

Nathalie Stutzmann mène également une brillante carrière de chef d’orchestre au Japon. Après des débuts remarqués avec le New Japan Philharmonic, elle est invitée en 2014 par Seiji Ozawa à codiriger l’Orchestre de chambre de Mito, qu’elle retrouvera en 2016.

Sous contrat d’exclusivité avec Warner Classics/Erato comme chef d’orchestre et chanteuse, elle a publié à l’automne 2014 un premier album sous ce label consacré aux grands héros de l’ombre handéliens, Heroes from the Shadows, couronné par de nombreuses récompenses : Diapason d’Or, Melomano de Oro, Grammophon Choices… Même succès pour Prima Donna (2011), consacré aux grands contraltos vivaldiens et Une Cantate imaginaire (2012), dédié à Bach, parus chez Deutsche Grammophon.

Nathalie Stutzmann a une formation de pianiste et bassoniste. Pour le chant, elle a reçu l’enseignement de sa mère, Christiane Stutzmann, avant d’étudier à l’école d’art lyrique de l’Opéra de Paris avec Michel Sénéchal. Également élève de Hans Hotter, elle a été formée à la direction d’orchestre par Jorma Panula. Elle est Officier des Arts et des Lettres et Chevalier de l’Ordre National du Mérite, Officier du Mérite Culturel de Monte-Carlo.